Pourquoi les hommes portaient-ils des perruques au 18ème siècle ? - Perruque Avenue

Pourquoi les hommes portaient-ils des perruques au 18ème siècle ?

L'histoire de la perruque remonte à l'Antiquité, mais c'est au 18ème siècle, sous l'Ancien Régime, que le port de la perruque est devenu une véritable mode en France. Cette tendance a été initiée par Louis XIII, qui cherchait à cacher sa calvitie. Mais pourquoi les hommes de cette époque portaient-ils des perruques ? Quelle était la signification de cette pratique ? Dans cet article, nous plongerons dans l'histoire des perruques pour comprendre les raisons qui ont poussé les hommes à adopter cette mode singulière.

 

L'origine de la perruque au 18ème siècle

La pratique de porter des perruques remonte à l'Antiquité, où elles étaient portées par les Égyptiens, les Grecs et les Romains. Cependant, c'est au 18ème siècle, sous l'Ancien Régime en France, que le port de la perruque est devenu particulièrement répandu. Cette tendance a été initiée par Louis XIII, qui, souffrant de calvitie précoce, a décidé de porter une perruque pour dissimuler sa condition.

Découvrez notre collection de perruques tendances ! Que vous cherchiez une perruque pour femme ou une perruque pour homme, nous avons la perruque qu'il vous faut !

Les différents types de perruques

Au 18ème siècle, il existait différents types de perruques portées par les hommes. Les plus courantes étaient les perruques à la française, qui étaient volumineuses et bouclées. Elles étaient souvent agrémentées de rubans et de plumes pour ajouter une touche d'élégance. Les perruques à la française étaient portées par les hommes de la noblesse et de la haute société, et étaient considérées comme un symbole de statut social élevé.

Les raisons sociales et politiques du port de la perruque

Le port de la perruque au 18ème siècle était également lié à des raisons sociales et politiques. En portant une perruque, les hommes pouvaient afficher leur richesse et leur statut social. Les perruques à la française étaient souvent coûteuses et nécessitaient un entretien régulier, ce qui les rendait inaccessibles pour les classes inférieures. Ainsi, le port de la perruque était un moyen pour les hommes de la haute société de se démarquer et d'affirmer leur position privilégiée dans la société.

De plus, le port de la perruque était également un signe de respectabilité et de conformité aux normes sociales de l'époque. À cette époque, les cheveux naturels étaient souvent associés à la saleté et à la négligence, tandis que les perruques étaient considérées comme un signe de propreté et de raffinement. Par conséquent, porter une perruque était un moyen pour les hommes de montrer leur respectabilité et d'être acceptés par la société.

Les influences culturelles et artistiques du port de la perruque

Le port de la perruque au 18ème siècle était également influencé par des facteurs culturels et artistiques. À cette époque, la culture française était considérée comme la référence en matière de mode et de goût. Les hommes de la noblesse et de la haute société cherchaient à imiter le style de vie et les habitudes de la cour royale, où le port de la perruque était une pratique courante.

De plus, le port de la perruque était également influencé par les tendances artistiques de l'époque. Les portraits et les peintures de l'époque représentaient souvent des hommes portant des perruques, ce qui contribuait à populariser cette pratique. Les artistes de l'époque, tels que Jean-Baptiste Greuze et Jean-Marc Nattier, ont également contribué à la diffusion de cette mode en représentant des personnages nobles et élégants portant des perruques dans leurs œuvres.

L'évolution de la mode des perruques

Au fil du temps, la mode des perruques a évolué et s'est adaptée aux changements de la société. Au cours du 18ème siècle, les perruques ont perdu de leur volume et ont adopté des styles plus simples et plus naturels. Cette évolution était en partie due à l'influence des philosophes des Lumières, qui prônaient la simplicité et la naturalité dans tous les aspects de la vie.

Cependant, malgré ces changements, le port de la perruque est resté une pratique courante jusqu'à la fin du 18ème siècle, lorsque la Révolution française a entraîné la chute de l'Ancien Régime et a marqué la fin de l'ère des perruques.

Conclusion

Le port de la perruque au 18ème siècle était une pratique répandue chez les hommes de la noblesse et de la haute société. Cette mode était influencée par des facteurs sociaux, politiques, culturels et artistiques, et était considérée comme un symbole de richesse, de respectabilité et de conformité sociale. Bien que cette pratique ait évolué au fil du temps, elle a marqué une période importante de l'histoire de la mode et de la société en France.

Retour au blog